Suite

Créer un DEM à partir de données géoTIFF ou asciiGRID LiDAR ?


Pour un projet domestique, je souhaite imprimer en 3D une zone à partir d'une carte.

J'ai téléchargé un fichier geoTIFF et un fichier asciiGRID du programme spatial du gouvernement de Tasmanie "TheList".

Les deux fichiers sont ici : .asc et .tif.

J'ai essayé pendant des heures d'utiliser des programmes séparés et j'ai découvert que je devais utiliser arcGIS, que j'ai maintenant.

Lorsque j'essaie d'importer les fichiers, j'obtiens un plan plat en niveaux de gris.

Quelqu'un pourrait-il m'expliquer comment créer un DEM à partir de ces fichiers LiDAR ou m'indiquer un didacticiel ?


Vous avez déjà un DEM ; vous n'avez pas besoin d'en créer un. Le DEM est contenu dans vos fichiers, c'est-à-dire que vous disposez de deux copies du DEM, l'une contenue dans un raster ArcGIS ASCII et l'autre dans un GeoTIFF. Ce sont simplement des formats de fichiers qui contiennent les données raster qui constituent votre DEM. L'un des formats les plus courants pour un modèle de terrain est une grille régulière (raster) dans laquelle chaque cellule de la grille contient une seule valeur d'altitude. Lorsque j'ai importé votre fichier Arc ASCII dans un autre SIG (je n'ai pas ArcGIS sur ma machine), voici à quoi cela ressemblait :

Je soupçonne que c'est ce que vous appelez "un plan plat en niveaux de gris", mais je vous assure qu'il s'agit d'un DEM. Si je modifie le dégradé de couleurs (palette) utilisé pour rendre le raster et le combine avec une image d'ombrage dérivée des données d'altitude, voici à quoi cela ressemble :

Certes, c'est l'un des DEM les plus ennuyeux que j'ai rencontrés, ayant travaillé avec des données DEM pendant toute ma carrière, mais c'est néanmoins un bon DEM. C'est juste qu'il n'y a pas grand-chose d'intéressant topographiquement parlant sur les données. De plus, je peux dire à partir de l'image d'ombrage qu'elle a été interpolée via un algorithme TIN, ce qui n'a peut-être pas été tout à fait réussi dans cette application particulière en fonction de ce que vous voulez faire exactement avec le DEM.

Si vous avez plusieurs tuiles DEM comme celle-ci, vous devrez alors les assembler en une seule trame, un processus appelé Mosaïque. Ensuite, ce que vous faites avec votre DEM mosaïqué dépend entièrement de votre application particulière. Vous souhaitez peut-être extraire des réseaux de cours d'eau ou des bassins versants. Peut-être souhaitez-vous l'utiliser pour modéliser la contamination des plans d'eau de surface ou pour mesurer la configuration spatiale de la visibilité du paysage. Peut-être que vous voulez juste créer une visualisation 3D sympa du terrain… quelque chose pour lequel vous pouvez utiliser ArcGIS 3D Analyst si vous avez la licence pour cela. Les DEM peuvent être utilisés pour un grand nombre de choses… bienvenue dans le domaine passionnant de la géomorphométrie !


Concernant l'impression du raster en 3D, une option est le logiciel R.

Voici un code utilisant votre exemple de fichier :

library(rgdal) #ce package est nécessaire pour importer le fichier .asc dans R. library(rasterVis) #ce package a la fonction qui permet le traçage 3D. #définir le chemin où se trouve le fichier et l'importer dans R. r= raster(paste("C:Desktop5165244_asciGRID5165244.asc",)) #visualiser le raster en 3D plot3D(r,lit =VRAI)


ArcCatalog, ArcScene, ArcMap

ArcCatalog, ArcGlobe, ArcMap

ArcCatalog, ArcGlobe, ArcMap

Relation avec les fichiers source LAS

Limité par la taille autorisée par la géodatabase

Limité par la taille autorisée par la géodatabase

Non pris en charge directement (pris en charge s'il est présent dans le jeu de données LAS ou le jeu de données de MNT)

Fichiers LAS, jeux de données de MNT, jeux de données LAS

Points, surface triangulée visualisés en 2D et 3D

Outils pouvant ingérer des nuages ​​de points ou des TIN

Utilisation avec les outils 3D Analyst

Utilisation avec les outils de jeu de données LAS

À utiliser avec des outils pouvant ingérer des données raster

Utilisation avec les outils Spatial Analyst et d'autres outils de jeu de données raster

Outils pouvant ingérer des TIN ou des jeux de données raster

Utilisation avec les outils 3D Analyst

Utilisation avec les outils Spatial Analyst et d'autres outils de jeu de données raster

Peut changer l'affichage en choisissant différents types de classes ou types de données

L'affichage est modifié à l'aide de la barre d'outils du jeu de données LAS ou de la boîte de dialogue des propriétés de la couche

Utilise le cache pour un affichage plus rapide

Peut changer l'affichage en choisissant différents types de classes ou types de données

L'affichage est modifié à l'aide de la boîte de dialogue des propriétés de la couche ou de la fenêtre Analyse d'image

Points amincis à base de pyramides

Peut changer l'affichage en choisissant différents types de classes ou types de données

L'affichage est modifié à l'aide de la boîte de dialogue des propriétés du calque

Peut modifier les points résidant dans les fichiers LAS

Peut modifier les points LAS en tant que multipoints référencés par le jeu de données de MNT

Prend en charge les fichiers LAS, les classes d'entités et les fichiers de formes

Prend en charge les fichiers LAS, les jeux de données LAS, les jeux de données de MNT et d'autres formats raster

Prend en charge le LAS et les classes d'entités


Comment la distance est-elle mesurée ?

Considérons donc un exemple de LiDAR aéroporté pour comprendre le fonctionnement du système.

Pour obtenir la hauteur, le système LiDAR utilise la vitesse de la lumière et le temps nécessaire à l'énergie lumineuse pour se déplacer vers le sol et revenir.

Désormais, le système connaît la distance entre un avion et le sol. Pour obtenir l'altitude du sol, il prend l'altitude de l'avion, calculée à l'aide du récepteur GPS, puis soustrait la distance entre l'avion et le sol.

Le système LiDAR doit prendre en compte deux autres éléments lors du calcul de l'élévation de l'objet. Le premier est le mouvement erratique de l'avion en raison de la turbulence de l'air. Ce mouvement est enregistré par l'IMU (unité de mesure inertielle) et est pris en compte lors du calcul des valeurs de hauteur pour chaque retour LiDAR. Le deuxième est l'angle d'une impulsion envoyée par l'émetteur, le système aéroporté balaie le sol d'un côté à l'autre pour couvrir de vastes zones pendant le vol. Certaines des impulsions laser se déplacent perpendiculairement à la surface ou directement au « nadir », tandis que d'autres quittent le plan à un angle ou « hors-nadir » (ce qui correspond à la plupart des impulsions).

Et last but not least : chaque point enregistré par le système reçoit des coordonnées à l'aide du récepteur GPS de l'avion. Et c'est, en gros, tout ce que nous devons savoir sur la création de jeux de données LiDAR.

Semblable à un système aéroporté, le LiDAR installé sur d'autres véhicules utilise un scanner laser, un GPS et une IMU pour calculer la distance d'un objet à un autre objet ou à une surface.

Deux types de LiDAR sont couramment utilisés : topographique et bathymétrique. Les systèmes topographiques utilisent la lumière proche infrarouge pour balayer les zones terrestres, tandis que la bathymétrie utilise une lumière verte pénétrant l'eau pour cartographier le terrain sous-marin.

Une impulsion = plusieurs retours. Un retour discret enregistre des points individuels pour les pics de la forme d'onde. L'enregistrement peut comprendre entre un et quatre retours de chaque impulsion laser.


Formats DEM pris en charge

Grille ASCII ArcInfo (agr, asc)

La grille ArcInfo ASCII fait référence à un format d'échange spécifique développé pour les rasters ArcInfo au format ASCII. Le format se compose d'un en-tête qui spécifie le domaine géographique et la résolution, suivi des valeurs réelles des cellules de la grille. L'exportation est prise en charge via le format ASC avec un fichier PRJ associé.

dblbnd.adf, hdr.adf, journal, prj.adf, sta.adf, vat.adf, w001001.adf, w001001x.adf

La grille binaire ArcInfo est formée à partir d'un ensemble de fichiers contenus dans un répertoire (énuméré ci-dessus). Lors du chargement d'un raster dans ArcGIS, il considère le répertoire conteneur comme un DEM unique, et non comme un répertoire contenant d'autres fichiers. En raison de limitations logicielles, Geographic Imager ne considère pas l'intégralité du répertoire comme un seul DEM et exige à la place que le fichier ADF approprié soit sélectionné pour être utilisé (naviguez jusqu'au répertoire contenant le fichier w001001.adf).

Grille flottante binaire ArcInfo (flt)

La grille de chargement binaire ArcInfo est un fichier binaire qui stocke des données à virgule flottante (valeurs d'altitude topologique) ligne par ligne du nord au sud. Il doit être utilisé avec un fichier d'en-tête d'accompagnement (HDR) qui contient les informations de géoréférencement (les deux fichiers doivent être stockés dans le même répertoire pour fonctionner).

Lecture et écriture (peut être ouvert en tant que raster avec un fichier couleur)

Le format BIL, qui signifie "band-interleaved-by-line", est un fichier non compressé contenant les valeurs réelles des pixels d'une image. Les informations sur les pixels sont stockées dans des bandes distinctes au sein du fichier. Il est possible d'afficher une bande spécifique dans une image BIL multi-bandes. Les fichiers BIL peuvent être constitués d'images en noir et blanc, en niveaux de gris, en pseudo-couleurs, en couleurs vraies et multispectrales. Quatre fichiers de description d'image (format fichier texte ASCII) peuvent accompagner un fichier BIL : un fichier d'en-tête, un fichier de statistiques, un fichier de résolution et un fichier de couleurs.

Le fichier d'en-tête (HDR) fournit une description des données grâce à l'utilisation de mots-clés et de valeurs. Le fichier de statistiques (STX) est un fichier facultatif qui décrit les statistiques d'image pour chaque bande spectrale. Il enregistre les valeurs de pixels minimales et maximales, la moyenne, l'écart type et les deux paramètres d'étirement du contraste linéaire. Le fichier de résolution (BLW) décrit la hauteur et la largeur de chaque cellule et la position des coordonnées de la cellule en haut à gauche des données. Le fichier de couleurs (CLR) est un fichier facultatif qui décrit la palette de couleurs de l'image.

Le format d'image ENVI est un fichier raster binaire plat avec un fichier d'en-tête ASCII qui l'accompagne. Les données sont stockées sous la forme d'un flux binaire d'octets dans l'un des formats suivants, souvent appelé type d'entrelacement : BSQ (Band Sequential), BIP (Band-interleaved-by-pixel) ou BIL (Band-interleaved-by- ligne). Le fichier d'en-tête (HDR) est un fichier ASCII contenant les métadonnées associées au fichier binaire, et est nécessaire pour charger les données binaires.

ERDAS IMAGINE utilise des fichiers IMG pour stocker les données raster. Ces fichiers utilisent la structure ERDAS IMAGINE Hierarchal File Format (HFA). Un format en mosaïque est utilisé pour stocker les couches raster. Cela permet d'afficher et de rééchantillonner rapidement les couches raster. Chaque couche raster d'un fichier IMG possède ses propres données auxiliaires, notamment les paramètres suivants : hauteur et largeur (lignes et colonnes), type de couche (continue ou thématique), type de données, compression et taille de verrouillage.

Niveaux de gris GeoTIFF DEM (tif, tiff)

GeoTIFF DEM est unique en ce qu'il utilise un type de données à virgule flottante 32 bits par opposition à un type de données signé 16 bits plus typique pour les données d'altitude. GeoTIFF DEM doit être importé à l'aide de Geographic Imager Advanced Import et est converti de 32 bits à 16 bits lors de l'importation. Le recadrage lors de l'utilisation de l'importation avancée créera une nouvelle plage de schémas DEM basée sur l'altitude de la zone recadrée.

Lors de l'enregistrement d'un DEM GeoTIFF, le type de données source est toujours un entier. La plage du schéma ne contiendra jamais de précision (valeur entière).

Données d'altitude militaire / DTED (dt0, dt1, dt2)

La National Geospatial-Intelligence Agency (NGA) a développé un ensemble de données numériques standard appelé Digital Terrain Elevation Data (DTED®). Il s'agit d'un ensemble de données de valeurs d'élévation du terrain qui fournit des données quantitatives de base pour les systèmes et les applications qui nécessitent des informations sur l'élévation du terrain, la pente et/ou la rugosité de la surface. Les ensembles de données DTED se déclinent en trois niveaux : niveau 0, niveau 1 et niveau 2.

L'espacement des poteaux d'élévation DTED de niveau 0 est de 30 secondes d'arc (nominalement un kilomètre). Le DTED niveau 0 a été dérivé du NGA DTED niveau 1 pour prendre en charge une exigence d'une agence fédérale. Le DTED niveau 1 est une matrice uniforme de valeurs d'élévation du terrain avec un espacement des poteaux toutes les 3 secondes d'arc (environ 100 mètres). Le contenu des informations est approximativement équivalent aux informations de contour représentées sur une carte à l'échelle 1:250 000. Le DTED niveau 2 est une matrice quadrillée uniforme des valeurs d'élévation du terrain avec un espacement des poteaux d'une seconde d'arc (environ 30 mètres). Le contenu de l'information est équivalent aux informations de contour représentées sur une carte à l'échelle 1:50 000.

La norme de transfert de données spatiales (SDTS) est un moyen robuste de transférer des données spatiales géoréférencées entre des systèmes informatiques dissemblables sans risque de perte d'informations. Il s'agit d'une norme de transfert qui embrasse la philosophie des transferts autonomes, c'est-à-dire les données spatiales, les attributs, le géoréférencement, le rapport sur la qualité des données, le dictionnaire de données et d'autres métadonnées de support, tous inclus dans le transfert.

Il s'agit du format traditionnel utilisé par l'USGS avant d'être remplacé par le SDTS, et c'est le format utilisé pour les produits de données CDED DEM du Canada. Les variantes les plus courantes des fichiers USGS DEM doivent être prises en charge, y compris la reconnaissance correcte du système de coordonnées et le positionnement géoréférencé.

Les fichiers de données USGS Digital Elevation Model (DEM) sont des représentations numériques d'informations cartographiques sous forme de trame. Les DEM consistent en un ensemble échantillonné d'élévations pour un certain nombre de positions au sol à des intervalles régulièrement espacés. Ces fichiers de données cartographiques/géographiques numériques sont produits par le U.S. Geological Survey (USGS) dans le cadre du National Mapping Program et sont disponibles en unités de 7,5 minutes, 15 minutes, également appelées unités de 30 minutes et de 1 degré. Les DEM de 7,5 et 15 minutes sont inclus dans la catégorie à grande échelle, tandis que les DEM de 30 minutes appartiennent à la catégorie d'échelle intermédiaire et les DEM à 1 degré relèvent de la catégorie à petite échelle.

SRTM est un projet international mené par la National Geospatial-Intelligence Agency (NGA) et la National Aeronautics and Space Administration (NASA). Des modèles numériques d'élévation de la surface de la Terre ont été créés avec des mesures dérivées des signaux de retour reçus de deux antennes radar sur un vaisseau spatial. Chaque fichier de données couvre un bloc d'un degré de latitude par un degré de longitude de la surface de la terre. SRTM consistait en un système radar spécialement modifié qui a volé à bord de la navette spatiale Endeavour pendant la mission STS-99 de 11 jours en février 2000, basé sur l'ancien radar d'imagerie spatiale Spaceborne Imaging-C/X-band Synthetic Aperture Radar (SIR-C/ X-SAR).

Considérations, limitations et informations générales sur les données DEM

Geographic Imager importe les fichiers DEM dans Adobe Photoshop sous forme de fichiers 16 bits en niveaux de gris. Actuellement, Geographic Imager ne peut enregistrer qu'en niveaux de gris DEM GeoTIFF, USGS DEM, ASCII Grid et BIL.

Le schéma DEM de données brutes crée une image potentiellement à faible contraste et maintient les élévations de la source directement mappées aux valeurs de pixels réelles. Le mosaïquage des fichiers DEM à l'aide d'Advanced Import est recommandé. Geographic Imager créera un schéma DEM pour s'adapter à la plage des images importées.

Pour afficher les valeurs DEM, utilisez l'onglet Survey du panneau Geographic Imager. Utilisez l'outil Color Sampler pour choisir jusqu'à quatre points sur l'image pour afficher sa valeur DEM. Faites glisser et déposez des points individuels avec le bouton gauche de la souris enfoncé pour modifier leur emplacement. Utilisez Ctrl (Win) ou Command (Mac) et cliquez pour sélectionner des points individuels à déplacer ou supprimer ou cliquez avec le bouton droit pour des options supplémentaires. Une autre façon d'afficher les valeurs DEM consiste à utiliser la boîte de dialogue Géoréférencement. La valeur d'élévation est affichée sous l'image d'aperçu.


NLNB_MBLIDAR_GEO.TIF : Image GeoTIFF en relief couleur montrant la bathymétrie combinée multifaisceaux et LIDAR de 4 m générée à partir des levés de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) H11442, H11441, H11224 et H11225 Offshore de New London et Niantic, CT (Geographic, WGS84)

<https://pubs.usgs.gov/of/2009/1231/data/bathy/geotifs/combined/nlnb_mblidar_geo.gif> (GIF) Image miniature du GeoTIFF montrant la bathymétrie combinée multifaisceaux et LIDAR en couleurs de 4 m pendant les enquêtes NOAA H11441, H11442, H11224 et H11225 dans la zone géographique, WGS84

Date_de_début : 20 janv. 2004 Date_de_fin : 22 mai-2005 Currentness_Reference : condition au sol (Voir la citation de la source dans la section lignage pour les dates spécifiques de chaque composant.)

Geospatial_Data_Presentation_Form : image de télédétection

Il s'agit d'un ensemble de données raster. Il contient les types de données raster suivants :

Les positions horizontales sont spécifiées en coordonnées géographiques, c'est-à-dire latitude et longitude. Les latitudes sont données au 0,000043 le plus proche. Les longitudes sont données au 0,000043 le plus proche. Les valeurs de latitude et de longitude sont spécifiées en degrés décimaux.

La référence horizontale utilisée est D_WGS_1984.
L'ellipsoïde utilisé est WGS_1984.
Le demi-grand axe de l'ellipsoïde utilisé est 6378137.000000.
L'aplatissement de l'ellipsoïde utilisé est de 1/298,257224.

Entity_and_Attribute_Overview : Il n'y a aucun attribut associé à l'image GeoTiff. Les valeurs de pixels transmettent les valeurs RVB des cellules individuelles. Les couleurs plus chaudes (par exemple le rouge) sont moins profondes, les couleurs plus froides (par exemple les bleus) sont plus profondes.

Qui a produit l'ensemble de données ?

(508) 548-8700 x2314 (voix)
(508) 457-2310 (TÉLÉCOPIE)
[email protected]

Pourquoi l'ensemble de données a-t-il été créé ?

Comment l'ensemble de données a été créée?

Date : inconnue (processus 1 sur 8) Deux lancements Jensen en aluminium de 8,5 m déployés à partir du navire NOAA Thomas Jefferson ont été utilisés pour acquérir les données bathymétriques du sondeur multifaisceaux (MBES) pour les levés H11441 et H11442 d'avril à mai 2005 au large de New London, Connecticut . Bien que la plupart des parties plus profondes de ces levés aient été complètement couvertes lors de l'acquisition MBES, la couverture dans les zones moins profondes (<10 m) était limitée aux développements de « timbres-poste » autour des zones cibles et des lignes de reconnaissance croisées. Les données MBES ont été collectées avec des systèmes RESON SeaBat 240 kHz 8101 et 455 kHz 8125 montés sur coque. Ces systèmes mesurent le temps de trajet du son dans les deux sens sur une bande de 150 degrés et une bande de 120 degrés, respectivement. Le SeaBat 8101 dispose de 101 faisceaux espacés de 1,5 degré. Le SeaBat 8125 dispose de 240 faisceaux avec une largeur de faisceau transversale de 0,5 degré au nadir. La résolution horizontale originale des données MBES était de 1 m. La résolution verticale des données MBES est d'environ 0,5 % de la profondeur de l'eau. Les données bathymétriques ont été acquises au format XTF (format de données Triton étendu) et traitées par la NOAA à l'aide du logiciel CARIS HIPS (Hydrographic Image Processing System) pour le contrôle qualité, pour incorporer les corrections de vitesse du son et de marée, et pour produire le modèle numérique continu de terrain. La navigation était assurée par des systèmes de navigation inertielle différentiels assistés par GPS TSS POS/MV 320. Les balises GPS différentielles utilisées provenaient de Moriches, New York, et de Sandy Hook, New Jersey. HYPACK MAX a été utilisé pour la navigation en ligne d'acquisition. Les corrections de vitesse du son ont été dérivées à l'aide de profils fréquents SEACAT CTD (conductivité-température-profondeur). En règle générale, un moulage CTD a été effectué toutes les quatre à six heures après l'acquisition du MBES. Les corrections de zone de marée ont été calculées à partir des données acquises des stations nationales d'observation du niveau d'eau à New London, Connecticut et Montauk, New York. Le système de référence vertical est la moyenne des basses eaux inférieures. Les personnes intéressées par les descriptions détaillées de l'acquisition et du traitement du MBES doivent consulter les rapports descriptifs. Onze croisières de reconnaissance ont été menées à bord d'un homardier loué pour surveiller la clarté de l'eau avant le début des opérations LIDAR aéroportées des relevés H11224 et H11225. Ces croisières, qui ont utilisé des disques de Secchi pour déterminer la clarté de l'eau, ont été menées entre la rivière Connecticut et l'île Fishers du 9 mai 2003 au 11 janvier 2004, lorsque la clarté de l'eau a été jugée adéquate. Les données LIDAR (détection lumineuse et télémétrie) ont été acquises par Tenix LADS, Inc. du 25 janvier au 3 mars 2004 avec un système LADS Mk II. Les opérations de levé aéroporté ont été menées à bord d'un avion de la série Dash 8-202 avec un laser Nd:YAG à des hauteurs comprises entre 1 200 et 2 200 pieds, à des vitesses sol comprises entre 140 et 210 nœuds, et à des espacements de points laser de 4x4 et 3x3 m. Des impulsions laser vertes ont été balayées sous l'avion selon un motif rectiligne. L'énergie laser verte renvoyée réfléchie par la surface de la mer et le fond marin a été capturée et enregistrée numériquement. L'énergie laser infrarouge reçue, complétée par une référence de hauteur inertielle AHRS (Altitude Heading Reference System) et un GPS cinématique, a déterminé la hauteur de l'avion. Le positionnement en temps réel a été fourni par WADGPS (système de positionnement global différentiel à large zone). Les données acquises ont été traitées avec CARIS HIPS. Les personnes intéressées par les descriptions détaillées de l'acquisition et du traitement LIDAR doivent consulter les rapports descriptifs. Le système de référence vertical est la moyenne des basses eaux inférieures. Les unités X et Y sont des mètres UTM Zone 18, NAD83. Les surfaces de base combinées finales de CARIS ont été produites à une taille de cellule de 4 m pour les relevés H11441, H11224 et H11225. La surface de base combinée finale de CARIS pour le relevé H11442 a été produite à une taille de cellule de 3 m.

Personne ayant exercé cette activité :

757-441-6746 (voix)
[email protected]

  • H11441 Base de données CARIS HIPS
  • H11224 Base de données CARIS HIPS
  • H11442 Base de données CARIS HIPS
  • H11225 Base de données CARIS HIPS

Date : 2009 (processus 2 sur 8) Les fiches de terrain CARIS pour quatre relevés ont été inspectées afin de déterminer s'il y avait des décalages verticaux et/ou horizontaux là où les relevés se chevauchaient. Les relevés NOAA LIDAR (H11224 et H11225) n'ont montré aucun décalage relatif dans le sens vertical ou horizontal. La même chose a été trouvée pour les deux relevés multifaisceaux NOAA adjacents (H11441 et H11442). Cependant, un décalage vertical constant de 25 cm a été trouvé entre les ensembles de données multifaisceaux et LIDAR, les données multifaisceaux étant systématiquement 25 cm moins profondes que le relevé LIDAR qui se chevauche. Pour corriger ce problème, il a été décidé que les levés multifaisceaux H11441 et H11442 seraient décalés (plus profonds) de 25 cm et donc référencés aux levés LIDAR H11224 et H11225. Après avoir examiné les rapports d'acquisition et de traitement des données (DAPR) en plus du rapport descriptif (DR) pour chacune des 4 enquêtes, 25 cm se situent dans le budget d'erreur vertical tel que rapporté par Tenix pour le système LADS, et tel que rapporté pour le Reson 8101 et 8125 systerms installés sur les lancements de la NOAA. Le contrôle vertical était le même pour toutes les enquêtes. Étant donné que le décalage de 25 cm n'était pas en dehors des analyses d'erreur pour tous les relevés, il a été décidé de référencer les données multifaisceaux aux données LIDAR en abaissant les sondages de profondeur multifaisceaux, principalement pour conserver le contour de profondeur LIDAR 0 (surface de la mer telle qu'obtenue par le système LADS) au niveau de la mer, et en partie parce que les levés Tenix LADS ont été menés à l'aide de techniques GPS cinématiques en temps réel et jugés précis dans la dimension verticale.

Personne ayant exercé cette activité :

508-548-8700 x2274 (voix)
508-457-2310 (TÉLÉCOPIE)
[email protected]

  • H11441 Base de données CARIS HIPS
  • H11442 Base de données CARIS HIPS
  • H11224 Base de données CARIS HIPS
  • H11225 Base de données CARIS HIPS

Date : 2009 (processus 3 sur 8) Les fiches de terrain des relevés H11441, H11442, H11224 et H11225 (profondeurs moyennes, pas les fiches de terrain basées sur les hauts-fonds) ont été importées dans le programme Fledermaus v6.7 DMagic pour créer un modèle numérique de terrain équivalent ( DTM). Le format de point flottant pour chaque point de profondeur de sondage est conservé lors de l'importation des données. De plus, ces feuilles de terrain ont été importées dans DMagic en tant que « données maillées », par conséquent, la nouvelle grille des données n'a pas eu lieu pendant le processus d'importation et a donc préservé les résolutions originales des feuilles de terrain CARIS : H11441 Taille de cellule de 4 mètres H11442 Taille de cellule de 3 mètres H11224 4 taille de cellule de mètre H11225 Taille de cellule de 4 mètres Les fichiers DTM H11441 et H11442 ont ensuite été exportés en tant que fichier raster ESRI ASCII à partir du programme DMagic.

Personne ayant exercé cette activité :

508-548-8700 x2274 (voix)
508-457-2310 (TÉLÉCOPIE)
[email protected]

  • H11441 Base de données CARIS HIPS
  • H11442 Base de données CARIS HIPS
  • H11224 Base de données CARIS HIPS
  • H11225 Base de données CARIS HIPS

Sources de données produites dans ce processus :

  • h11441.dtm
  • h11442.dtm
  • h11224.dtm
  • h11225.dtm
  • h11441.asc
  • h11442.asc

Date : 2009 (processus 4 sur 8) Les fichiers raster ESRI ASCII ont été importés dans ArcMap v9.3 à l'aide de l'outil ASCII vers raster (ArcToolbox, outils de conversion, vers raster). La seule option définie ici est d'importer chaque valeur de cellule de grille de sondage sous forme de nombre à virgule flottante. Par la suite, 25 cm ont été ajoutés à chaque cellule de grille raster de levé multifaisceaux (H11441 et H11442), créant un nouveau raster qui pouvait désormais être combiné avec les ensembles de données LIDAR. Chaque fichier raster de topographie a ensuite été exporté hors d'ArcMap à l'aide de l'outil Raster vers ASCII (ArcToolbox, Conversion Tools, From Raster).

Personne ayant exercé cette activité :

508-548-8700 x2274 (voix)
508-457-2310 (TÉLÉCOPIE)
[email protected]

Sources de données produites dans ce processus :

Date : 2009 (processus 5 sur 8) Le raster multifaisceaux ajusté a été réimporté dans le programme Fledermaus v6.7 DMagic afin de créer de nouveaux fichiers DTM pouvant être combinés avec les fichiers LIDAR DTM. Le format de point flottant pour chaque point de profondeur de sondage est conservé lors de l'importation des données. De plus, les données des fichiers raster ArcGIS ASCII ont été importées dans DMagic en tant que « données maillées », par conséquent, la nouvelle grille des données n'a pas eu lieu pendant le processus d'importation et a donc préservé les résolutions d'origine des feuilles de terrain CARIS.

Personne ayant exercé cette activité :

508-548-8700 x2274 (voix)
508-457-2310 (TÉLÉCOPIE)
[email protected]

Sources de données produites dans ce processus :

Date : 2009 (processus 6 sur 8) Les fichiers MNT des relevés H11441 et H11442 (maintenant 25 cm plus profonds) et des relevés H11224 et H11225 ont été combinés en un seul fichier de quadrillage de 4 m à l'aide de l'option de ligne de commande Fledermaus dtmmerge et de la combinaison H11441-H11442 -La grille H11224-H11225 a été exportée de DMagic en tant que fichier raster ESRI ASCII. L'option dtmmerge combine les fichiers de grille d'entrée et définit la résolution de la grille combinée de sortie sur la grille d'entrée de résolution la plus basse, dans ce cas la grille LIDAR de 4 mètres. De plus, les sondages de sortie pour la grille combinée sont basés sur la moyenne des sondages de grille d'entrée les plus proches pour une cellule de grille de sortie particulière. La ligne de commande utilisée était :
dtmmerge -in h11225.dtm h11224.dtm h11441.dtm h11442.dtm -out nlnb.dtm -cellsize 4.0 -mode moyenne

Personne ayant exercé cette activité :

508-548-8700 poste 2314 (voix)
508-457-2310 (TÉLÉCOPIE)
[email protected]

Sources de données produites dans ce processus :

Date : 2009 (processus 7 sur 8) Le fichier raster ESRI ASCII a ensuite été converti en raster dans ArcToolbox v9.3 à l'aide de l'outil de conversion ASCII vers raster, et reprojeté à l'aide de l'outil de gestion de données Project Raster (ArcToolbox, Data Management Tools, Projections et Transformations) de la zone UTM 18N, NAD 83 à géographique, WGS84. Les options spécifiées dans l'outil Project Raster étaient : 1. Système de coordonnées en entrée : NAD_1983_UTM_Zone_18N 2. Système de coordonnées en sortie : GCS_WGS_1984 3. Méthode de transformation géographique : NAD_1983_WGS_1984_5 4. Technique de rééchantillonnage : BILINEAR 5. Taille de la cellule en sortie : 0,000043 (degrés décimaux, par défaut comme calculée par ArcMap pour une taille de cellule de 4 mètres) La transformation géographique sélectionnée est la plus précise fournie par ESRI car elle relie WGS84 à ITRF96, reflétant ainsi le décalage centré sur la terre (xyz) entre WGS84 et NAD83 (d'après le document de base de connaissances ESRI numéro 24159).

Personne ayant exercé cette activité :

508-548-8700 x2274 (voix)
508-457-2310 (TÉLÉCOPIE)
[email protected]

Sources de données produites dans ce processus :

Date : 2009 (processus 8 sur 8) Une image GeoTIFF en couleur et ombrée avec un fichier mondial a été créée dans DMagic et IVS Image Viewer. L'éclairage du soleil vient du nord à 45 degrés au-dessus de l'horizon et l'exagération verticale est de 4x.

Personne ayant exercé cette activité :

508-548-8700 x2274 (voix)
508-457-2310 (TÉLÉCOPIE)
[email protected]

Sources de données produites dans ce processus :

Quelle est la fiabilité des données, quels problèmes subsistent dans l'ensemble de données ?

La position horizontale des lancements acquérant une bathymétrie multifaisceaux a été déterminée à l'aide du GPS corrigé par les stations de balise GPS différentielles de la Garde côtière américaine à Moriches, New York, et Sandy Hook, New Jersey. Le positionnement en temps réel lors de l'acquisition LIDAR a été obtenu par un récepteur GPS Ashtech GG24 combiné au DGPS Wide Area de Thales GeoSolutions. La résolution horizontale d'origine des données MBES était de 1 m les surfaces de base combinées finales de CARIS pour les données MBES ont été produites à une taille de cellule de 4 m pour l'enquête H11441 et une taille de cellule de 3 m pour l'enquête H11442 taille de cellule originale des données LIDAR maillées était principalement de 4 m.

L'attitude des lancements (p. ex. tangage, roulis et pilonnement) acquérant une bathymétrie multifaisceaux a été surveillée par un système de navigation assistée par GPS Applanix TSS POS/MV 320 version 3. Le positionnement en temps réel lors de l'acquisition LIDAR a été obtenu par un récepteur GPS Ashtech GG24 combiné au DGPS Wide Area de Thales GeoSolutions. Les récepteurs GPS Ashtech Z12, fournis dans le cadre du système aéroporté et des systèmes au sol, ont également enregistré des données GPS sur l'avion et dans une station de base établie localement pour fournir des solutions de position KGPS post-traitées. L'énergie laser infrarouge reçue, complétée par une référence de hauteur inertielle AHRS (Altitude Heading Reference System) et un GPS cinématique, a déterminé la hauteur de l'avion. La résolution verticale des données multifaisceaux est d'environ 0,5 % de la profondeur de l'eau. Bien qu'il n'y ait pas d'attributs de profondeur associés à l'image GeoTIFF, les valeurs de pixels transmettent les valeurs RVB des cellules individuelles. Les couleurs plus chaudes (par exemple le rouge) sont moins profondes, les couleurs plus froides sont plus profondes.

Toutes les données collectées ont été traitées et utilisées pour produire cet ensemble de données.

Aucun contrôle supplémentaire de cohérence n'a été effectué sur ces données.

Comment quelqu'un peut-il obtenir une copie de l'ensemble de données ?

(508) 548-8700 x2314 (voix)
(508) 457-2310 (TÉLÉCOPIE)
[email protected]

    Disponibilité sous forme numérique :

Qui a écrit les métadonnées ?

(508) 548-8700 x2314 (voix)
(508) 457-2310 (TÉLÉCOPIE)
[email protected]

Généré par député version 2.9.6 le mar. déc. 08 07:39:07 2009


NIANTIC_MBLIDAR_GEO.TIF : Image GeoTIFF en relief couleur montrant la bathymétrie combinée multifaisceaux et LIDAR de 4 m générée à partir des levés H11442 et H11225 de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) au large de Niantic, CT (géographique, WGS84)

<https://pubs.usgs.gov/of/2009/1231/data/bathy/geotifs/niantic/niantic_mblidar_geo.jpg> (JPEG) Image miniature du GeoTIFF montrant la bathymétrie combinée multifaisceaux et LIDAR en couleur de 4 m en ombrage de colline collectée pendant les enquêtes NOAA H11442 et H11225 en géographique, WGS84

Date_de_début : 20-Jan-2004 Date_de_fin : 06-Mai-2005 Currentness_Reference : condition au sol (Voir la citation de la source dans la section lignage pour les dates spécifiques de chaque composant.)

Geospatial_Data_Presentation_Form : image de télédétection

Il s'agit d'un ensemble de données raster. Il contient les types de données raster suivants :

Les positions horizontales sont spécifiées en coordonnées géographiques, c'est-à-dire latitude et longitude. Les latitudes sont données au 0,000043 le plus proche. Les longitudes sont données au 0,000043 le plus proche. Les valeurs de latitude et de longitude sont spécifiées en degrés décimaux.

La référence horizontale utilisée est D_WGS_1984.
L'ellipsoïde utilisé est WGS_1984.
Le demi-grand axe de l'ellipsoïde utilisé est 6378137.000000.
L'aplatissement de l'ellipsoïde utilisé est de 1/298,257224.

Entity_and_Attribute_Overview : Il n'y a aucun attribut associé à l'image GeoTiff. Les valeurs de pixels transmettent les valeurs RVB des cellules individuelles. Les couleurs plus chaudes (par exemple le rouge) sont moins profondes, les couleurs plus froides (par exemple les bleus) sont plus profondes.

Qui a produit l'ensemble de données ?

(508) 548-8700 x2314 (voix)
(508) 457-2310 (TÉLÉCOPIE)
[email protected]

Pourquoi l'ensemble de données a-t-il été créé ?

Comment l'ensemble de données a été créée?

Date : inconnue (processus 1 sur 8) Deux lancements Jensen en aluminium de 8,5 m déployés à partir du navire NOAA Thomas Jefferson ont été utilisés pour acquérir les données bathymétriques du sondeur multifaisceaux (MBES) pour les enquêtes H11441 et H11442 d'avril à mai 2005 au large de New London, Connecticut . Bien que la plupart des parties les plus profondes de ces levés aient été complètement couvertes lors de l'acquisition du MBES, la couverture des zones moins profondes (<10 m) était limitée aux développements de « timbres-poste » autour des zones cibles et des lignes transversales de reconnaissance. Les données MBES ont été collectées avec des systèmes RESON SeaBat 240 kHz 8101 et 455 kHz 8125 montés sur la coque. Ces systèmes mesurent le temps de trajet du son dans les deux sens sur une bande de 150 degrés et une bande de 120 degrés, respectivement. Le SeaBat 8101 dispose de 101 faisceaux espacés de 1,5 degré. Le SeaBat 8125 dispose de 240 faisceaux avec une largeur de faisceau transversale de 0,5 degré au nadir. La résolution horizontale originale des données MBES était de 1 m. La résolution verticale des données MBES est d'environ 0,5 % de la profondeur de l'eau. Les données bathymétriques ont été acquises au format XTF (format de données Triton étendu) et traitées par la NOAA à l'aide du logiciel CARIS HIPS (Hydrographic Image Processing System) pour le contrôle qualité, pour incorporer les corrections de vitesse du son et de marée, et pour produire le modèle numérique continu de terrain. Navigation was by TSS POS/MV 320 differential GPS-assisted inertial navigation systems the differential GPS beacons used were from Moriches, New York, and Sandy Hook, New Jersey. HYPACK MAX was used for acquisition line navigation. Sound velocity corrections were derived using frequent SEACAT CTD (conductivity-temperature-depth) profiles. Typically, a CTD cast was conducted every four to six hours of MBES acquisition. Tidal zone corrections were calculated from data acquired from National Water Level Observation stations at New London, Connecticut and Montauk, New York. Vertical datum is mean lower low water. Individuals interested in detail descriptions of the MBES acquisition and processing should consult the descriptive reports. Eleven reconnaissance cruises were conducted aboard a leased lobster boat to monitor water clarity prior to commencement of airborne LIDAR operations of surveys H11224 and H11225. These cruises, which utilized Secchi disks to determine water clarity, were conducted between the Connecticut River and Fishers Island during May 9, 2003 and January 11, 2004, when water clarity was deemed adequate. The LIDAR (light detection and ranging) data were acquired by Tenix LADS, Inc. during January 25 - March 3, 2004 with a LADS Mk II system. Airborne survey operations were conducted aboard a Dash 8-202 series aircraft with a Nd:YAG laser at heights between 1,200 and 2,200 feet, at ground speeds between 140 and 210 knots, and at 4x4 and 3x3-m laser-spot spacings. Green laser pulses were scanned beneath the aircraft in a rectilinear pattern. The returned green-laser energy reflected from the sea surface and seafloor were captured and digitally recorded. Received infrared laser energy, supplemented by an Altitude Heading Reference System (AHRS) inertial height reference and kinematic GPS, determined the height of the aircraft. Real-time positioning was provided by WADGPS (wide area differential global positioning system). Acquired data were processed with CARIS HIPS. Individuals interested in detail descriptions of the LIDAR acquisition and processing should consult the descriptive reports. Vertical datum is mean lower low water X and Y units are meters UTM Zone 18, NAD83. The final CARIS combined base surfaces were produced at a 4-m cell size for surveys H11441, H11224, and H11225 the final CARIS combined base surface for survey H11442 was produced at a 3-m cell size.

Person who carried out this activity:

757-441-6746 (voice)
[email protected]

  • H11442 CARIS HIPS database
  • H11225 CARIS HIPS database
  • H11441 CARIS HIPS database
  • H11224 CARIS HIPS database

Date: 2009 (process 2 of 8) The CARIS field sheets for four surveys were inspected to determine if there was vertical and/or horizontal offsets where the surveys overlapped. NOAA LIDAR surveys (H11224 and H11225) showed no relative offset in either the vertical or horizontal direction. The same was found for the two adjacent NOAA multibeam surveys (H11441 and H11442). However, a consistent 25-cm vertical offset was found between the multibeam and LIDAR data sets, with the multibeam data being consistently 25 cm shallower than the overlapping LIDAR survey. To correct this problem, it was decided that multibeam surveys H11441 and H11442 would be offset (deeper) by 25 cm and thus referenced to LIDAR surveys H11224 and H11225. After reviewing the Data Acquisition and Processing Reports (DAPR) in addition to the Descriptive Report (DR) for each of the 4 surveys, 25 cm is within the vertical error budget as reported by Tenix for the LADS system, and as reported for the Reson 8101 and 8125 systerms installed on the NOAA launches. Vertical control was the same for all surveys. Since the 25 cm offset was not outside of the error analyses for all surveys, it was decided to reference the multibeam data to the LIDAR data by lowering the multibeam depth soundings, mainly to keep the 0 LIDAR depth contour (sea surface as obtained by the LADS system) at sea level, but also because the Tenix LADS surveys were conducted using real-time kinematic GPS techniques and judged to be accurate in the vertical dimension.

Person who carried out this activity:

508-548-8700 x2274 (voice)
508-457-2310 (FAX)
[email protected]

  • H11441 CARIS HIPS database
  • H11442 CARIS HIPS database
  • H11224 CARIS HIPS database
  • H11225 CARIS HIPS database

Date: 2009 (process 3 of 8) The field sheets from surveys H11442 and H11225 (average depths, not the shoal based field sheets) were imported into the Fledermaus v6.7 program DMagic to make equivalent digital terrain model (DTM) files. The floating piont format for each sounding depth point is preserved during data import. Additionally, these fieldsheets were imported into DMagic as "gridded data", therefore re-gridding of data did not occur during the import process and thus preserved the original resolutions of the CARIS fieldsheets: H11442 3 meter cell size H11225 4 meter cell size The H11442 DTM file was then exported as an ESRI ASCII raster file from the DMagic program. The export process preserves the floating point values of the grid cell nodes.

Person who carried out this activity:

508-548-8700 x2274 (voice)
508-457-2310 (FAX)
[email protected]

Data sources produced in this process:

Date: 2009 (process 4 of 8) The ESRI ASCII raster files were imported into ArcMap v9.3 using the ASCII to Raster tool (ArcToolbox, Conversion Tools, To Raster). The only option set here is to import each sounding grid cell value as a floating point number. Subsequently, 25 cm was added to the H11442 raster grid cells, creating a new raster that could now be combined with the LIDAR data set. The H11442 raster file was then exported out of ArcMap using the Raster to ASCII tool (ArcToolbox, Conversion Tools, From Raster).

Person who carried out this activity:

508-548-8700 x2274 (voice)
508-457-2310 (FAX)
[email protected]

Data sources produced in this process:

Date: 2009 (process 5 of 8) The adjusted multibeam raster was imported back into the Fledermaus v6.7 DMagic program in order to create new DTM files that could be combined with the LIDAR DTM files. The floating piont format for each sounding depth point is preserved during data import. Additionally, the data from the ArcGIS ASCII raster files were imported into DMagic as "gridded data", therefore re-gridding of data did not occur during the import process and thus preserved the original resolutions of the CARIS fieldsheets.

Person who carried out this activity:

508-548-8700 x2274 (voice)
508-457-2310 (FAX)
[email protected]

Data sources produced in this process:

Date: 2009 (process 6 of 8) The DTM files from surveys H11442 (now 25 cm deeper) and H11225 were combined into one 4-m grid file using the Fledermaus command line option dtmmerge, and the combined H11442-H11225 grid was exported from DMagic as an ESRI ASCII raster file. The dtmmerge option combines the input grid files and sets the resolution of the output combined grid to the lowest resolution input grid, in this case the LIDAR grid. Additionally the output soundings for the combined grid is based on the average of the nearest input grid soundings for a particular output grid cell. The command line used was:
dtmmerge -in h11225.dtm h11442.dtm -out niantic.dtm -cellsize 4.0 -mode average

Person who carried out this activity:

508-548-8700 x2274 (voice)
508-457-2310 (FAX)
[email protected]

Data sources produced in this process:

Date: 2009 (process 7 of 8) The ESRI ASCII raster file was then converted into raster within ArcToolbox v9.3 using the ASCII to Raster conversion tool, and reprojected using the data management tool Project Raster (ArcToolbox, Data Management Tools, Projections and Transformations) from UTM Zone 18N, NAD 83 to Geographic, WGS84. The options specified in the Project Raster tool were: 1. Input coordinate system: NAD_1983_UTM_Zone_18N 2. Output coordinate system: GCS_WGS_1984 3. Geographic transformation method: NAD_1983_WGS_1984_5 4. Resampling technique: BILINEAR 5. Output cell size: 0.000043 (decimal degrees, default as calculated by ArcMap for a 4 meter cell size) The geographic transformation selected is the most accurate one provided by ESRI as it ties in WGS84 with ITRF96, thus reflecting the earth centered offset (x-y-z) between WGS84 and NAD83 (from the ESRI Knowledge Base Document Number 24159).

Person who carried out this activity:

508-548-8700 x2274 (voice)
508-457-2310 (FAX)
[email protected]

Data sources produced in this process:

Date: 2009 (process 8 of 8) A color, hill-shaded GeoTIFF images with world file was created within DMagic and IVS Image Viewer. Sun illumination is from the north at 45 degrees above the horizon, and vertical exaggeration is 4x.


Create GeoTIFF from LIDAR file

Generally I'm trying create raster from LIDAR cloud (files with extension .las) to geoTif. It is new to me and I don't know how I should start. For now I read all points from las file and I check all point by dimention 'Z' and each highest point draw in tif file. For create tif i use GDAL library from QGIS.

In LASTool and I found app which convert LAS to TIF but it is paid. I need something what is free. Maybe somebody had the same problem and he will share solution?

Moreover I need to my tiff file had tiles. So if somebody also had some code I will be grateful.

Thanks @chambbj , generally it is good suggestion because PDAL is great but this solution create me tif in grays colors. but I need something what will consider all colors in LAS file. I saw filters (colorization) but it not work :( maybe i'm doing some wrong? I don't know. Would be great, if I able to separet all point in cloud by max Z dimension and create tif file.

Example: For now I have something like this

but I need some like this:


Exemples

Write Image from JPEG File to GeoTIFF File

Read JPEG image from file.

Derive world file name from image file name, read the world file, and construct a spatial referencing object.

Write image data and referencing data to GeoTIFF file.

Construct an empty map axes and display the map.

Convert Classic TIFF to Tiled BigTIFF

Convert a georeferenced classic TIFF file to a tiled BigTIFF file by extracting information from the classic TIFF file. First, import a classic TIFF image of Boston and a map cells reference object. Get metadata from the file using geotiffinfo .

Specify tags to include in the tiled BigTIFF file. To do this, extract the GeoKey directory tag from the metadata. Then, create tags specifying the length and width of the tiles.

Write the data to a new GeoTIFF file. Specify the file format as BigTIFF using the 'TiffType' name-value pair. Include tags by specifying the 'GeoKeyDirectoryTag' and 'TiffTags' name-value pairs.

Verify you have written the BigTIFF file by reading the file and querying the tags.

Write WMS Image to GeoTIFF File

Read data from WMS server.

Write data to GeoTIFF file.

Write Concord Orthophotos to Single GeoTIFF File

Read the two adjacent orthophotos and combine them.

Construct referencing objects for the orthophotos and for their combination.

Write the combined image to a GeoTIFF file. Use the code number, 26986, indicating the PCS_NAD83_Massachusetts Projected Coordinate System.

Write Subset of GeoTIFF File to New GeoTIFF File

Import a GeoTIFF image and map cells reference object for an area around Boston using readgeoraster .

Crop the data to the limits specified by xlimits and ylimits using mapcrop .

Get information about the GeoTIFF image using geotiffinfo . Extract the GeoKey directory tag from the information.

Write the cropped data and GeoKey directory tag to a file. Verify the cropped data has been written to a file by displaying it.

Write Elevation Data to GeoTIFF File

Write elevation data for an area around South Boulder Peak in Colorado to a GeoTIFF file. First, import the elevation data and a geographic postings reference object.

Specify GeoKey directory tag information for the GeoTIFF file as a structure. Indicate the data is in a geographic coordinate system by specifying the GTModelTypeGeoKey field as 2. Indicate that the reference object uses postings (rather than cells) by specifying the GTRasterTypeGeoKey field as 2. Indicate the data is referenced to a geographic coordinate reference system by specifying the GeographicTypeGeoKey field as 4326.

Write the data and GeoKey directory tag to a file.

Verify the data has been written to a file by displaying it on a map.

The elevation data used in this example is courtesy of the US Geological Survey.

Write TIFF File Containing RPC Metadata

Create a sample TIFF file with RPC metadata. To do this, create an array of zeros and an associated reference object.

Then, create an RPCCoefficientTag metadata object and set some fields with typical values. The RPCCoefficientTag object represents RPC metadata in a readable form.

Write the image, the associated referencing object, and the RPCCoefficientTag object to a file.

Write Raw RPC Coefficient Metadata to GeoTIFF File

This example shows how to write RPC coefficient metadata to a TIFF file. In a real workflow, you would create the RPC coefficient metadata according to the TIFF extension specification. This example does not show the specifics of how to create valid RPC metadata. To simulate raw RPC metadata, the example creates a sample TIFF file with RPC metadata and then uses imfinfo to read this RPC metadata in raw, unprocessed form from the file. The example then writes this raw RPC metadata to a file using the geotiffwrite function.

Create Raw RPC Coefficient Metadata

To simulate raw RPC metadata, create a simple test file and write some RPC metadata to the file. For this test file, create a toy image and a referencing object associated with the image.

Create an RPCCoefficientTag metadata object and set some of the fields. The toolbox uses the RPCCoefficientTag object to represent RPC metadata in human readable form.

Write the image, the associated referencing object, and the RPCCoefficientTag object to a file.

Read Raw RPC Coefficient Metadata

Read the RPC coefficient metadata from the test file using the imfinfo function. When it encounters unfamiliar metadata, imfinfo returns the data, unprocessed, in the UnknownTags field. Note that the UnknownTags field contains an array of 92 doubles. This is the raw RPC coefficient metadata, read from the file in unprocessed form.

Write Raw RPC Metadata to a File

Write the raw RPC metadata to a file. First, extract the RPC coefficient metadata from the info structure.

Then, construct an RPCCoefficientTag object, passing the raw RPC metadata (array of 92 doubles) as an argument.

Pass the RPCCoefficientTag object to the geotiffwrite function and write the RPC metadata to a file.

To verify that the data was written to the file, read the RPC metadata from the TIFF file using geotiffinfo . Compare the returned RPC metadata with the metadata written to the test file.


Mots clés

Theme Keywords

Thésaurus Mot-clé
Global Change Master Directory (GCMD) Location Keywords DOD/USARMY/USACE/SAM/MOBILE/OPJ/JALBTCX > Department of Defense
Global Change Master Directory (GCMD) Location Keywords EARTH SCIENCE > OCEANS >COASTAL PROCESSES > COASTAL ELEVATION
Global Change Master Directory (GCMD) Location Keywords HUMAN DIMENSIONS > LAND USE/LAND COVER > LAND USE CLASSES
Global Change Master Directory (GCMD) Location Keywords LAND SURFACE > TOPOGRAPHY> TERRAIN ELEVATION
Global Change Master Directory (GCMD) Location Keywords OCEANS > BATHYMETRY/SEAFLOOR TOPOGRAPHY > BATHYMETRY
Global Change Master Directory (GCMD) Location Keywords OCEANS > BATHYMETRY/SEAFLOOR TOPOGRAPHY > SEAFLOOR TOPOGRAPHY
Global Change Master Directory (GCMD) Location Keywords SOLID EARTH > GEOMORPHOLOGY > COASTAL LANDFORMS/PROCESSES
ISO 19115 Topic Categories imageryBaseMapsEarthCover
ISO 19115 Topic Categories emplacement
ISO 19115 Topic Categories océans
ISO 19115 Topic Category elevation
Rien Bathymetry
Rien Bathymetry/Topography
Rien Classified LAS
Rien Coastal Zone Mapping Imaging Lidar (CZMIL)
Rien Joint Airborne Lidar Bathymetry Technical Center of eXpertise (JALBTCX)
Rien Mobile District
Rien Topographie
Rien U.S. Army Corps of Engineers (USACE)

Temporal Keywords

Spatial Keywords

Thésaurus Mot-clé
Global Change Master Directory (GCMD) Location Keywords Continent > North America > United States Of America
Global Change Master Directory (GCMD) Location Keywords Continent > North America > United States Of America > New Jersey
Global Change Master Directory (GCMD) Location Keywords Continent > North America >United States Of America > New York
Global Change Master Directory (GCMD) Location Keywords VERTICAL LOCATION > LAND SURFACE
Global Change Master Directory (GCMD) Location Keywords VERTICAL LOCATION > SEA FLOOR

Instrument Keywords

Thésaurus Mot-clé
Global Change Master Directory (GCMD) Instrument Keywords Earth Remote Sensing Instruments > Active Remote Sensing > Profilers/Sounders > Lidar/Laser Sounders > LIDAR > Light Detection and Ranging

Platform Keywords


Creating DEM from geoTIFF or asciiGRID LiDAR data? - Systèmes d'information géographique

Dataset resources

The Louisiana Statewide Lidar Project provided high-resolution elevation data for the entire state—the first to do so with lidar. The dataset is available online through Atlas for public access. Extensive details of the project can be found in the publication, “The Louisiana Statewide Lidar Project“.

Métadonnées

Collection date: beginning in 2000 (see metadata packaged with each format)
Resolution: 5 mètres
Coordinate reference: NAD83 (GRS80) horizontal and NAVD88 (GEOID99) vertical
Couverture: Dans tout l'État
Downloadable data format: DEM as .dem, contours as .shp, breaklines as .shp, points as .csv
Metadata included with imagery
There are additional metadata files packaged with each zip file for breaklines, contours, DEM, and points.

Map + Downloads

Individual lidar panels can be located and downloaded from the Atlas Louisiana lidar map.

FTP Bulk Download

To download files in bulk, connect to the Atlas Louisiana lidar FTP site (ftp://data.ga.lsu.edu/lidar/2000_state) with software like WinSCP or Filezilla.

Services Web

Atlas Louisiana lidar web services provide a statewide digital elevation model mosaic, including an ArcGIS ImageServer suitable for image analysis.

What is lidar?

Lidar stands for LIght Detection and Ranging. It uses the same principle as radar except that it uses a laser instead of radio waves. One of the principle uses for lidar is for the measurement of elevation.

When was this lidar dataset collected?

The first flights took place in 1999. Check the metadata that is stored within each downloadable zip file for further details.

What is the resolution of the data?

5-meter DEM files, 2-foot contours.

What are the coordinate systems and units of the data?

The vertical datum is NAVD88 (GEOID99) in feet. The horizontal datum is NAD 83, UTM Zone 15 N (WKID 26915) in meters.

What areas of the state are covered?

As of April 2009, the LIDAR data on Atlas cover all land areas of the state of Louisiana.

In what file format are the lidar panels stored?

The file format will depend on the form of representation of elevation data. In its raw form, lidar is a series of points stored as x, y, z where x and y can be longitude and latitude z is the elevation in meters or feet. A simple ASCII file where each line has a coordinate (x,y,z) separated by commas (tabs, spaces, etc.) can be used to represent the data.

Another representation for lidar data is as contour lines. The lines can be stored in a number of different CAD and GIS file formats.

A third representation for lidar data is as a digital elevation model (DEM). This is a raster format with a matrix (grid) with rows and columns. Each cell is of a fixed sized relative to Earth’s surface each cell holds the average elevation calculated from lidar points for that area of Earth’s surface represented by the cell.

There are additional ways to represent lidar data such as triangular irregular networks (TIN) and profiles.

Currently, Atlas has lidar data in four formats: contours, digital elevation models, edited points, and raw points. The contour data is in shapefile format. The digital elevation models are in the USGS DEM format. The point data – both raw and edited – are in ASCII csv (comma separated value) files.

Also, Atlas has the breakline data that was used in the process to create the contour data. This breakline data is available as a shapefile coverage and is downloadable along with the other data formats.

What programs can I use to view the DEM files?

QGIS, ERDAS Imagine, Esri ArcGIS, and Geomedia are a few of the programs that can read USGS DEM files.

CAD programs such as AutoDesk AutoCAD and Bentley MicroStation can not read DEM files directly, but there are extensions (or companion products) that allow a CAD user to use DEM files with these CAD programs. Examples are Bentley’s Inroads and AutoCAD Civil 3D. Most Civil Engineering applications read USGS DEMs.

What is the difference between “raw” lidar data and “modified” lidar data?

The elevation points of the “raw” lidar data include elevations for buildings, highway overpasses, forest canopy, and anything else that prevented the laser beam from reaching “bare earth.” Using post-processing methods, analysts can remove the obstructions and create a set of modified elevations points.

Where can I find more information on lidar data for Louisiana?

The Louisiana Oil Spill Coordinators Office (LOSCO) along with LSU and 3001, Inc., has created a document titled “The Louisiana Statewide Lidar Project” to provide further information about the lidar available on Atlas. The document includes such information as pre-processing steps, acquisition, post-processing steps, and future procurements.

The QA/QC reports for the 55 task areas are available for downloading on Atlas via the lidar downloader. Each lidar panel belongs to one of the 55 task areas. Download all 55 reports in one zip file.