Océanographie

Tsunami dans l'océan Pacifique



Carte des temps de voyage du tsunami dans l'océan Pacifique


Cartes composées par la NOAA à l'aide du logiciel Tsunami Travel Time.
Kamchatka, Russie - 3 février 1923

Le séisme de magnitude 8,3 Mw du 3 février 1923 au large de la côte est du Kamchatka, en Russie, a provoqué un tsunami de 8 mètres qui a causé des dommages au Kamchatka et à Hawaï. Il a également été observé au Japon et en Californie. Image NOAA. Agrandir le plan.

Les zones de subduction comme sources de tsunami

La majeure partie de l'énergie sismique de la Terre est libérée le long des zones de subduction et transforme les failles qui bordent l'océan Pacifique. Les séismes de magnitude 7, 8 et 9 ne sont pas rares dans ces régions. Les tremblements de terre de zone de subduction de ces magnitudes sont les plus susceptibles de produire un tsunami.

Depuis 1900, un certain nombre de tsunamis meurtriers ont tué des milliers de personnes autour de l'océan Pacifique. Un tremblement de terre au Chili peut produire un tsunami capable de traverser l'océan Pacifique et de tuer plus de vingt heures plus tard au Japon.

Chacune des images sur cette page est une carte de temps de voyage pour un tsunami généré par un tremblement de terre spécifique. Ils montrent que l'Alaska, le Japon et le Chili sont des sources courantes de tremblements de terre générateurs de tsunami. Ils montrent également qu'Hawaï est dans un endroit vulnérable car un grand tsnuami généré presque n'importe où autour du bord du Pacifique y arrivera dans cinq à quinze heures.

Île Unimak, Alaska - 1er avril 1946

Le tsunami à l'échelle du Pacifique du 1er avril 1946 a été causé par un tremblement de terre de magnitude 7,3 ms survenu au sud de l'île Unimak, en Alaska. Hawaï a subi les pires dégâts, avec 159 décès (96 à Hilo) et 26 millions de dollars de pertes de biens. Le total des dommages matériels en Alaska s'est élevé à 250 000 $, tandis que la Californie a subi un décès et 10 000 $ à la suite du tsunami. Ces événements ont conduit à l’élaboration de chronogrammes de voyage pour le Pacifique et le Service d’alerte aux tsunamis du Pacifique. Image NOAA. Agrandir le plan.

Péninsule de Kii, Japon - 7 décembre 1944

Le tsunami qui a frappé le Pacifique en 1944 a été causé par un séisme de magnitude 8,1 Mw qui s'est produit au large de la côte sud-est de la péninsule de Kii, au Japon. Le tremblement de terre et le tsunami qui en a résulté ont causé de grandes destructions et des pertes en vies humaines. Environ 998 personnes ont été tuées, 2135 personnes gravement blessées, 26 135 maisons ont été totalement détruites, 46 950 maisons ont été partiellement détruites et 3 059 maisons ont été emportées. Le tsunami a été observé sur des marégraphes dans les îles Hawaï et Aléoutiennes. Image NOAA. Agrandir le plan.

Hokkaido, Japon - 4 mars 1952

Le tremblement de terre et le tsunami de magnitude 8,1 Mw survenus le 4 mars 1952 au large de Hokkaido, au Japon, ont causé des dommages importants au Japon. 815 maisons ont été complètement détruites, 1 324 ont été partiellement détruites, 6 395 ont été légèrement endommagées, 14 ont été brûlées, 91 ont été emportées, 328 maisons et 1 621 bâtiments non résidentiels ont été inondés. De nombreux navires ont été détruits et les routes et les voies ferrées ont été endommagées. Vingt-huit personnes sont décédées, 5 personnes ont disparu et 287 personnes ont été blessées au Japon. Le tsunami a été observé sur des marégraphes à Hawaï, sur la côte ouest des États-Unis, en Alaska, au Pérou, aux Îles Marshall et aux Palaos. Image NOAA. Agrandir le plan.

Honshu, Japon - 20 décembre 1946

Un tremblement de terre d'une magnitude catastrophique de 8,1 Mw survenu le 20 décembre 1946 sur la côte sud de Honshu, au Japon, a été ressenti presque partout dans le centre et l'ouest du pays. Le nombre de maisons détruites directement par le tremblement de terre était de 2 598; 1 443 personnes sont décédées. En outre, 1 451 maisons ont été emportées par les vagues du tsunami qui ont suivi. Le tsunami a été observé sur des marégraphes en Californie, à Hawaï et au Pérou. (Référence # 414) Image NOAA. Agrandir le plan.

Îles Aléoutiennes, Alaska - 9 mars 1957

Le séisme de magnitude 9,1 Mw survenu le 9 mars 1957 au sud des îles Andreanof, dans les îles Aléoutiennes, a provoqué un tsunami qui a gravement endommagé l'île Adak. Cependant, la plupart des dégâts (environ 5 millions de dollars) ont été causés dans les îles hawaïennes. Il y a eu deux morts indirectes, un reporter et un pilote, et des blessures à un photographe lorsque leur petit avion affrété s'est écrasé dans l'océan près d'Oahu. Image NOAA. Agrandir le plan.

Kamchatka, Russie - 4 novembre 1952

Le tremblement de terre de magnitude 9,0 Mw survenu le 4 novembre 1952 au large de la côte est du Kamtchatka a généré localement une vague de 13 mètres. Les vagues ont frappé les îles hawaïennes à 13h00. Les dommages matériels causés par ces vagues dans les îles hawaïennes ont été estimés entre 800 000 $ et 1 000 000 $; cependant, aucune vie n'a été perdue. Il a également causé des dommages sur la côte ouest des États-Unis et a été observé sur des marégraphes dans tout le bassin du Pacifique. Image NOAA. Agrandir le plan.

Prince William Sound, Alaska - 28 mars 1964

Cet tremblement de terre de magnitude 9,2 Mw et le tsunami qui a suivi ont fait 125 morts et 311 millions de dollars de pertes de biens (84 millions de dollars et 106 morts en Alaska). Il a été ressenti sur une grande partie de l'Alaska et dans certaines parties de l'ouest du Yukon et de la Colombie-Britannique, ses effets étaient les plus importants dans le centre-sud de l'Alaska. La durée du choc a été estimée à 3 minutes. Le déplacement vertical s'est produit sur 525 000 km2. Une vingtaine de tsunamis de glissement de terrain ont été générés; le tsunami tectonique a dévasté de nombreuses villes le long du golfe d'Alaska, a gravement endommagé la Colombie-Britannique, Hawaï et le long de la côte ouest des États-Unis (15 morts), et a été enregistré sur des marégraphes à Cuba et à Porto Rico. Image NOAA. Agrandir le plan.

Sud du Chili - 22 mai 1960

Le 22 mai 1960, un tremblement de terre de magnitude 9,5 Mw, le plus grand tremblement de terre jamais enregistré de manière instrumentale, s'est produit dans le sud du Chili. La série de tremblements de terre qui a suivi a ravagé le sud du Chili et rompu en quelques jours une section de 1 000 km de la faille. Le nombre de décès associés au tremblement de terre et au tsunami a été estimé entre 490 et 5 700. Il semblerait qu'il y ait eu 3 000 blessés et initialement 717 disparus au Chili. Le choc principal a provoqué un tsunami qui a été non seulement destructeur le long de la côte du Chili, mais a également causé de nombreuses victimes et des dégâts matériels à Hawaï et au Japon, et a été perceptible le long des côtes dans toute la région de l'océan Pacifique. Image NOAA. Agrandir le plan.

Hawaï - 29 novembre 1975

Le 29 novembre 1975, un tremblement de terre de magnitude 7,2 ms sur la côte sud de l'île d'Hawaï a provoqué un tsunami de glissement de terrain sous-marin qui a été localement endommagé et enregistré dans des stations marégraphiques en Alaska, en Californie, à Hawaï, au Japon, aux îles Galapagos, au Pérou et au Chili. Le tsunami a causé 1,5 million de dollars de dégâts à Hawaï, 2 morts et 19 blessés. Image NOAA. Agrandir le plan.

Honshu, Japon - 16 mai 1968

Un séisme de magnitude 8,2 Mw survenu le 16 mai 1968 au large des côtes de l'île Honshu a provoqué des destructions au Japon et provoqué un tsunami qui a été observé par des marégraphes au Japon et dans tout le bassin du Pacifique. À la suite du tremblement de terre et du tsunami, 52 personnes sont mortes et 329 personnes ont été blessées; 676 maisons ont été complètement détruites et 2 994 maisons ont été partiellement détruites; 13 maisons incendiées et 529 maisons inondées; 97 navires ont été emportés et 30 ont été coulés. De plus, des routes, des ponts et des digues de protection ont été détruits. Image NOAA. Agrandir le plan.